Le découpage géographique du "parler Creusois".

Le patouais creusoué, si ne lé pas parla, ou va merrir !! Bieau be !!
Per que ne chabe pas de s'en na, bé nous, chabaz d'entra per lou parla.

Répondre
Avatar du membre
lucane

Le découpage géographique du "parler Creusois".

Message par lucane » mercredi 16 avril 2008 18:26

Langue et littérature



La Creuse terre occitane



A la jonction des grands domaines linguistiques et culturels d’oc et d’oïl zone de contact et d’interférences la Creuse occupe une situation particulière au milieu de l’Etat français.



Le nom de la Marche autour de laquelle s’est constitué en 1790 l’actuel département est révélateur de cette position frontière.



Il s’agit bien d’une » marche » linguistique pour qui vient du Nord.



« Notre patois c’est pas vraiment le vrai occitan ca y ressemble mais… »



L’occitan est encore parlé en 2007 en Creuse dans ses trois variants dialectales : marchois, limousin et auvergnat.

Survivance dont on se demande combien de temps on pourra encore l’entendre résonner dans les conversations. Cantonnée aux relations familiales et de voisinage. Pour les plus de 60 ans.Tout parler local qui permet (meme à un nombre restreint de personnes) de communiquer est à considérer comme une langue. Ce terme vient de l’époque de Richelieu et de la naissance du centralisme à la française. Amplifié à la Révolution pour créer un grand territoire national où il n’existerait qu’une seule langue : celle de Paris le francais.

La pratique de la langue occitane de la Creuse risque bien de disparaître dans l’indifférence quasi générale.



Dictionnaire, recueil de contes et dires populaires le « contribution à l’étude du parler de la Creuse sur 5 ou 6 communes

Ce sujet a reçu 31 réponses

Il est nécessaire d’être enregistré comme membre et d’être connecté au forum pour consulter les réponses à ce sujet.


S’enregistrer Connexion
 
Répondre