Quelques ouvrages traitant de vulgarisation scientifique !

Postez ici tous vos sujets sur les autres ouvrages
Répondre
Avatar du membre
lucane
Vieux crouton
Vieux crouton
Messages : 5017
Enregistré le : mardi 18 mars 2008 14:27

Quelques ouvrages traitant de vulgarisation scientifique !

Message par lucane » mardi 27 mai 2008 10:25

Il était sept fois la révolution Etienne Klein !

Albert Einstein et les autres ...



Certaines révolutions sont lentes et ne font pas couler de sang. Entre 1925 et 1935 la physique a connu une telle révolution, un bouleversement pacifique du monde des idées : les physiciens comprirent alors que les atomes, ces petits grains de matière découverts quelques années plus tôt, n'obéissaient pas aux lois de la physique classique.

Une décennie suffit à un petit nombre d'entre eux pour fonder les des plus belles constructions intellectuelles de tous les temps : la physique quantique, celle de l'infiniment petit sur laquelle s'appuie toujours la physique actuelle.







< Pour voir cette image, vous devez être enregistré et connecté >

Avatar du membre
lucane
Vieux crouton
Vieux crouton
Messages : 5017
Enregistré le : mardi 18 mars 2008 14:27

Message par lucane » mardi 27 mai 2008 10:40

La magie du cosmos Brian Greene



Dans un langage clair et facilement compréhensible l'auteur (l'un des spécialistes de la théorie des cordes) invite à mieux comprendre comment, sinon pourquoi "les choses sont ce qu'elles sont"



"l'espace, le temps, la réalité : tout est à repenser.



Cet ouvrage retrace trois siècles d'investigations scientifiques passionnées, à la recherche de réponses ou de bribes de réponses à ces questions si élémentaires et pourtant si fondamentales sur la nature de l'Univers.



< Pour voir cette image, vous devez être enregistré et connecté >

Avatar du membre
lucane
Vieux crouton
Vieux crouton
Messages : 5017
Enregistré le : mardi 18 mars 2008 14:27

Message par lucane » mardi 27 mai 2008 17:47

Stephen Hawking



[Vous devez être enregistré et connecté pour voir les liens]



L'exemple de Hawking, sa lutte face à la maladie ainsi que son oeuvre ont tellement frappé les imaginations qu'au moins cinq biographies ont été rédigées à l'intention des enfants âgés entre 9-12 ans :même un bar de Chicago a ouvert un fan club, expliquant qu'à l'âge des médias, le monde avait besoin d'un"véritable" héros plutôt que ceux produits par l'industrie des sports et des divertissements.



Cela conforte l'idée exprimée par l'historien Daniel Boorstin auteur du livre "Les découvreurs" qui discute de la place de l'image de l'homme dans notre société



Il est l'un de ces rares hommes de science dont le travail capture l'imagination populaire. Cela est du au fait qu'il travaille sur les sujets qui font vibrer la corde sensible de chacun de nous : trous noirs, singularités de l'espace-temps et mystère de l'origine de l'univers.





Une brève histoire du temps



Premier livre que l’auteur est décidé d’écrire pour le non-spécialiste.

Dans un langage simple et accessible il expose les plus récents développements de l’astrophysique concernant la nature du temps et du monde.



Racontant les ultimes découvertes de l’espace, expliquant la nature des trous noirs, il tente de relever le plus grand défi de la science moderne : la recherche d’une théorie unitaire combinant et unifiant la Relativité générale et la mécanique quantique.



Stephen Hawking capture l’imagination populaire par des sujets qui font vibrer la corde sensible : trous noirs, singularités de l’espace-temps et mystère de l’origine de l’univers.







L’univers dans une coquille de noix





Après Une brève histoire du temps et , Stephen Hawking fait le point sur les stupéfiantes percées théoriques qui ont eu lieu depuis la publication de son précédent livre.



Avec le style à la fois érudit et accessible qui le caractérise et après une révision des notions classiques de l’astrophysique il nous fait découvrir tour à tour la relativité einsteinienne, le principe d'incertitude, la mécanique quantique, les cinq théories des cordes, les super cordes et espaces à onze dimensions la théorie M et les mystérieuses p-branes, sortes de membranes mathématiques, forts étranges qui pourraient bien rendre compte de tous les phénomènes physiques perceptibles à notre échelle. voie d'accès, peut-être, au Graal de la physique.



Il nous guide, telle Alice au pays des merveilles, à travers un univers à onze dimensions qui ne correspond peut-être qu'à l'une des innombrables histoires alternatives dans lesquelles les trous noirs s'évaporent, les supercordes s'enroulent sur elles-mêmes et des univers parallèles se contractent jusqu'à disparaître.



Le propos, parfois très ardu, est admirablement servi par des images "sur mesure" et par la malice coutumière de Hawking. Ainsi, page 146, face au Dieu créateur de Michel-Ange, apparaît le visage de son propre petit-fils… Et même si l'on ne s'accorde pas avec toutes les visions de Hawking, on voit mal qui pourrait rester insensible à sa poésie astrophysique.





Georges et les secrets de l'univers









L'escapade de Fred, le cochon de Georges, dans le jardin de la maison voisine est l'occasion pour le jeune garçon de faire la connaissance de ses nouveaux voisins : Eric, un scientifique passionné et Annie sa fille. Contrairement à ses parents qui refusent l'utilisation de toute technologie dans un souci de sauvegarde de la planète, Eric et sa fille possèdent Cosmos, un ordinateur si puissant qu'il peut envoyer Georges, Eric et Annie aux quatre coins de l'univers. Grâce à lui, Eric explore l'espace à la recherche de nouvelles planètes habitables. Mais tout le monde ne nourrit pas des projets pacifiques... Et lorsque Cosmos tombe entre les mains du professeur T-rex, Eric se retrouve attiré dans un piège dont il pourrait bien ne jamais revenir, tant les dangers de l'Espace sont puissants.

Commentaire : Une trame bien ficelée pour une histoire somme toute assez simple met cet ouvrage à la portée de jeunes lecteurs. Les péripéties non dénuées d'humour vécues par les héros offrent autant d'occasion de fournir des explications sur l'espace et les phénomènes que l'on y rencontre. Ces explications sont d'ailleurs reprises et étayées par des dossiers plus complets accompagnés de belles photos qui donnent matière à réfléchir aux plus âgés. L'histoire est ainsi faite qu'elle met à la portée de tous les théories de Stephen Hawking selon qui nous sommes tous les enfants des étoiles.



Ecrit conjointement par le père et la fille ce roman documentaire, premier volet d'une trilogie et traduit de l'anglais dans un style agréable, pointe également du doigt les bienfaits de la science et le danger de la mettre entre de mauvaises mains

< Pour voir cette image, vous devez être enregistré et connecté >


< Pour voir cette image, vous devez être enregistré et connecté >


< Pour voir cette image, vous devez être enregistré et connecté >
Edité en dernier par lucane le samedi 14 juin 2008 17:42, édité 6 fois.

Avatar du membre
lucane
Vieux crouton
Vieux crouton
Messages : 5017
Enregistré le : mardi 18 mars 2008 14:27

Message par lucane » mardi 27 mai 2008 18:08

Charles Seife Zéro la biographie d'une idée dangereuse



L'histoire du zéro remonte fort loin. Ses racines s'étirent jusqu'à l'aube des mathématiques bien avant que les humains lisent et écrivent.



Les débuts d'une pensée mathématique apparurent avec le désir de compter des moutons et de garder des preuves de propriété ou des repères du temps écoulé. Aucune de ces tâches ne requiert le zéro : les civilisations se sont très bien débrouillées sans lui pendant des millénaires.



Les plus vertigineuses questions de la science et de la religion se posent autour du rien et de l'éternité, du vide et de l'infinité. Des débats passionnés et souvent violents autour du zéro ébranlèrent les fondations de la philosophie, de la science, de la religion.





Charles Seife raconte avec clarté l'histoire extraordinairement mouvementée de ce chiffre, de ce concept qui est aujourd'hui une des clefs de la physique quantique, de la compréhension des trous noirs et de la naissance de l'Univers.



< Pour voir cette image, vous devez être enregistré et connecté >

Avatar du membre
chef_joseph
Vieux crouton
Vieux crouton
Messages : 8638
Enregistré le : dimanche 20 mai 2007 15:27

Message par chef_joseph » mardi 27 mai 2008 19:40

:pfuit: Moi , si je lis tout ça, je vais devenir " malade " !!! ou " intelligent " !!!

D'ailleurs que vais- je comprendre ????

Lucane, c est à la portée de tous ces bouquins ???? pas au point de vue prix mais compréhension !!! :D
" A bove ante, ab asino retro, a stulto undique caveto ! "

Avatar du membre
lucane
Vieux crouton
Vieux crouton
Messages : 5017
Enregistré le : mardi 18 mars 2008 14:27

Message par lucane » mercredi 28 mai 2008 8:57

Disons qu'il faut se donner de la peine ! et n'étant pas scientifique les équations bien sûr je ne comprends pas ! mais ce sont des ouvrages de vulgarisation et donc des exemples simples des schémas arivent à faire comprendre ! mais j'avoue qu'il faut être vraiment passionné et cela demande un effort de compréhension !

Avatar du membre
lucane
Vieux crouton
Vieux crouton
Messages : 5017
Enregistré le : mardi 18 mars 2008 14:27

Message par lucane » dimanche 01 juin 2008 13:44

La mélodie secrète Trinh Xuan Thuan



Ce livre "retrace l'évolution, à travers les âges, de la vision de l'univers par l'homme, tout en accordant une attention particulière à l'univers actuel, celui du big bang". Il aborde aussi les questions qui se posent inévitablement dans toute discussion de la création de l'univers: sommes-nous là par hasard ou notre présence implique-t-elle l'existence d'un Créateur



La perception de l'univers par l'homme évolue au cours des âges

D'un univers mythique, il est devenu un monde où l'espace et le temps sont élastiques, après avoir été l'univers idéal des Grecs anciens ou l'univers mécanique de Newton.

Selon les connaissances actuelles, l'univers est en pleine expansion

Il a donc eu un commencement, le Big Bang. Pourtant, ni le début originel ni le futur de notre monde ne peuvent être pleinement compris.



Notre difficulté à connaître le monde nous laisse seulement deux choix

Soit l'univers et l'homme sont nés par hasard, soit l'univers a été créé par un Dieu, avec comme but de permettre le développement des hommes. Mais aucune de ces hypothèses n'est scientifiquement satisfaisante. Il semble que l'homme n'arrivera jamais à décrypter la musique de l'univers. Sa mélodie restera à jamais secrète.



"la Mélodie secrète est unique. Car l'auteur arrive à concilier deux choses à priori antinomiques : l'accessibilité de l'ouvrage et l'étendue des sujets traités. Des constituants fondamentaux de la matière à la structure à grande échelle de l'univers, des principes de base de la relativité générale aux preuves du Big Bang, toutes les questions de la cosmologie contemporaine sont abordées de façon claire et avec de nombreux recours à des analogies qui facilitent la compréhension.

Mais l'intérêt de cet ouvrage ne se résume pas à une synthèse de nos connaissances sur l'univers et son évolution. L'un des points les plus importants pour un non spécialiste, c'est que l'auteur aborde de front certaines questions qui sont encore parfois « taboues » dans le monde de la science : l'univers a-t-il un sens, a-t-il été réglé pour que nous apparaissions ? ... Depuis la Renaissance, le « fantôme de Copernic » n'a cessé de nous hanter. Non seulement l'homme n'occupe pas une place centrale dans l'univers, mais le soleil n'est lui-même qu'une étoile banale, située dans une galaxie banale.

La cosmologie rétablit l'existence d'un lien entre l'homme et l'univers. Elle montre comment l'apparition de la complexité est inscrite au coeur des lois fondamentales de l'univers. Si la réponse reste un choix personnel, la question du sens (ou de Dieu ou du Grand Architecte) se retrouve au coeur même de la science contemporaine moins de dix ans après que des auteurs comme Jacques Monod aient affirmé que la question même de la finalité était interdite dans ce domaine. De même que Prigogine nous montre que nous sommes passés par trois stades, celui du déterminisme strict, celui du chaos puis celui d'un cadre plus subtil que l'on peut retrouver derrière le chaos, Trinh Xuan Thuan nous amène du monde « magique » où Dieu est présent partout à la « solitude effrayante des espaces infinis » d'où tout principe créateur est absent, puis dans un univers où il redevient possible que notre propre existence ait un sens. Ce parcours illustre à sa façon l'un des apports principaux que la science contemporaine offre à l'homme d'action : la dialectique qui existe dans la nature entre ordre et désordre, déterminisme et liberté. Oui, notre existence semble inscrite dans les lois de l'univers, mais les hasards de l'évolution auraient pu nous faire apparaître plus tôt, plus tard, ailleurs et sous une forme différente ... L'autre message de cet ouvrage, c'est l'importance pour toute organisation de se pencher sur son passé, d'intégrer sa mémoire dans son présent. En nous montrant par un fabuleux recul de 15 milliards d'années comment nous sommes « les enfants des étoiles ». Trinh Xuan Thuan donne à notre existence une toute autre dimension que celle d'un mammifère bipède luttant pour quérir sa pitance. Cela nous donne un souffle nouveau pour affronter les défis auxquels nous sommes confrontés. Une entreprise aussi se doit d'intégrer cette dimension d'histoire et de mémoire pour donner à son activité un sens qui aille au-delà de l'horizon à court terme du résultat annuel". -- Robert Salmon --
< Pour voir cette image, vous devez être enregistré et connecté >

Avatar du membre
lucane
Vieux crouton
Vieux crouton
Messages : 5017
Enregistré le : mardi 18 mars 2008 14:27

Message par lucane » vendredi 06 juin 2008 8:18

< Pour voir cette image, vous devez être enregistré et connecté >




Quelle est la forme de l'Univers ? Est-il courbe, refermé sur lui-même ? Est-il en expansion ? Vers quoi tend-il ? L'espace serait-il " chiffonné " au point de créer des images fantômes des lointaines galaxies ? Spécialiste des trous noirs et du big-bang, Jean-Pierre Luminet nous fait voyager dans de surprenants couloirs de l'espace-temps où topologies de l'Univers, explorations de l'infini et mirages cosmiques conjuguent leurs mystérieux attraits pour dérouter nos sens. La construction de l'ouvrage épouse la forme de son sujet une lecture à multiples entrées, des pistes à explorer pour s'y perdre, bifurquer à nouveau ou revenir en arrière, au gré du plaisir ou de la curiosité de chacun. Anecdotes cocasses et révélations historiques étonnantes agrémentent ce parcours à la recherche des secrets de la beauté sidérale.

Avatar du membre
lucane
Vieux crouton
Vieux crouton
Messages : 5017
Enregistré le : mardi 18 mars 2008 14:27

Message par lucane » mardi 09 septembre 2008 11:14

< Pour voir cette image, vous devez être enregistré et connecté >
Histoire des codes secrets Simon Singh



De l’Egypte des Pharaons à l’ordinateur quantique



L’envie de pénétrer les secrets est profondément ancrée dans l’âme humaine, même le moins curieux des esprits s’enflamme à l’idée de détenir une information refusée à d’autres.



L’histoire est ponctuée de codes qui ont décidé de l’issue des batailles et ont causé la perte de rois ou de reines.

Le sujet est plus actuel que jamais. Le cryptage jouera un rôle toujours plus grand dans notre vie quotidienne.



L‘histoire des codes secrets ne parle pas que de codes. Le mot code évoque un système particulier pour assurer des communications. Un code consiste à remplacer un mot ou une phrase par un autre mot, un nombre ou un symbole. Les agents secrets ont des noms de code afin de masquer leur identité.Une possibilité autre que le code est le chiffre, ce sont les lettres et non le mot qui est changé. Chaque lettre d’une phrase peut être remplacée par la lettre qui la suit dans l’alphabet : La phrase « attaque à l’aube » devient « BUUBRVF B M’BVCF.



Pendant des décennies, la police et les services secrets ont utilisé des écoutes pour rassembler des preuves contre terroristes et syndicats du crime, mais le récent développement de codes très résistants tend à diminuer l’intérêt de ces enregistrements. Les défenseur des droits individuels poussent à un usage répandu du cryptage pour préserver l’intimité des personnes privées, et l’on trouve dans le même camp les sociétés commerciales qui réclament un cryptage sûr pour Internet. A quoi attribuons nous le plus de prix, au respect de notre vie personnelle ou a une police de plus en plus efficace ?



La cryptographie militaire demeure un domaine important. On a dit que la Première guerre mondiale avait été la guerre des chimistes, parce que le gaz moutarde et le chlore y furent employés pour la première fois, que la deuxième Guerre mondiale avait été la guerre des physiciens en raison de l’explosion de la bombe atomique, la Troisième Guerre mondiale serait la guerre des mathématiciens, ceux-ci contrôlant la prochaine arme de guerre : l’information.

Avatar du membre
Castelmarchoise
Blé en herbe
Blé en herbe
Messages : 217
Enregistré le : samedi 14 juin 2008 14:17

lecture

Message par Castelmarchoise » samedi 13 septembre 2008 16:27

lucane a écrit :
< Pour voir cette image, vous devez être enregistré et connecté >




Quelle est la forme de l'Univers ? Est-il courbe, refermé sur lui-même ? Est-il en expansion ? Vers quoi tend-il ? L'espace serait-il " chiffonné " au point de créer des images fantômes des lointaines galaxies ? Spécialiste des trous noirs et du big-bang, Jean-Pierre Luminet nous fait voyager dans de surprenants couloirs de l'espace-temps où topologies de l'Univers, explorations de l'infini et mirages cosmiques conjuguent leurs mystérieux attraits pour dérouter nos sens. La construction de l'ouvrage épouse la forme de son sujet une lecture à multiples entrées, des pistes à explorer pour s'y perdre, bifurquer à nouveau ou revenir en arrière, au gré du plaisir ou de la curiosité de chacun. Anecdotes cocasses et révélations historiques étonnantes agrémentent ce parcours à la recherche des secrets de la beauté sidérale.




Assurément passionnant pour la curieuse que je suis de ce grand mystère !!!
" Vise toujours la lune, même si tu la rates, tu atterriras toujours parmi les étoiles."

Confucius

Avatar du membre
lucane
Vieux crouton
Vieux crouton
Messages : 5017
Enregistré le : mardi 18 mars 2008 14:27

Message par lucane » dimanche 14 septembre 2008 8:28

:tape: :) Enfin une curieuse !

Avatar du membre
lucane
Vieux crouton
Vieux crouton
Messages : 5017
Enregistré le : mardi 18 mars 2008 14:27

Message par lucane » samedi 20 septembre 2008 10:49

Les grandes questions sont la science, la philosophie, la politique, l’art, l’action sociale et la spiritualité.



Pour nous, société occidentale, la science est de plus en plus devenue synonyme de savoir. La pratique religieuse a décliné… Ce qui devrait normalement constituer l’essence de la religion : l’amour et la compassion ont été perverties.



Les grandes traditions spirituelles offraient une conception métaphysique des règles d’éthique fournissant des points de repère contraingants et éclairants.



La science et son efficacité a laissé penser que tous les problèmes futurs seraient résolus.



On assiste à un nouvel intérêt pour les formes de spiritualité : l’expérience comtemplative dégagée d’un dogmatisme pesant.



L’intérêt que l’Occident manifeste pour le bouddhisme montre un but thérapeutique : il s’agit de se libérer de la souffrance dont la cause est une forme particulière de l’ignorance : une conception erronée de la réalité extérieure et du »moi » que nous imaginons être le centre de notre être.

Le bouddhisme est capable de résoudre l’opposition entre le réalisme (les phénomènes existent d’une manière solide et réelle comme ils en ont l’air) et les découvertes de la science moderne qui vont à l’encore de cet attachement tenace à la réalité intrinsèque des choses.

Il offre un cadre de pensée et d’action cohérent pour notre temps.





Werner Heisenberg, l’un des pères de la physique quantique écrit : « la quête exprimée ou inexprimée de notre époque est une ambition de dépasser les contraires : la compréhension rationnelle et l'expérience mystique de l'unité."

Avatar du membre
Castelmarchoise
Blé en herbe
Blé en herbe
Messages : 217
Enregistré le : samedi 14 juin 2008 14:17

lecture

Message par Castelmarchoise » samedi 20 septembre 2008 14:49

Ah Lucane Lucane c´est vrai que les grandes questions tourmentent certains d´entres nous tout au long de leur vie.... :aie:



Alors nous cherchons dans un livre d´abord puis dans une discipline... comme par exemple le Bouddhisme.



Mais pourquoi cette philosophie orientale nous attire tant ?



Au départ elle nous laisse entrevoir l´espoir de mettre fin à TOUTES nos souffrances, comme si on allait nous donner un imperméable.



Chouette nous allons enfin nous débarrasser de notre douleur et aussi de notre super ego.



Et aprés un long chemin, on ne nous le cache pas , nous pourrons atteindre cet état de pureté et de COMPASSION. Cet état ultime d´HUMILITE SUPREME.



Pour moi épicurienne avide de nirvana, ce fût difficile, surtout avec ma petite famille, de devenir végétarienne pour permettre aux animaux d´évoluer également de façon spirituelle. Difficile d´imaginer qu il n´y aurait plus de racisme et de guerre ; car alors nous pourrions nuire á des gens que l´on aurait pu connaitre ou aimés.



Car être bouddhiste c´est d´abord croire à l´Unicité de l´âme qui se réincarne à travers des milliers de vie pour se perfectionner.



De plus il était recommandé de réfléchir avant chaque acte ou parole pour peser le pour et le contre, suis je sûre de ne pas nuire et suis je sûre que mes paroles vont enrichir l´autre.



Nous apprenons aussi à relativiser les épreuves difficiles que nous traversons, ceci dans le cadre d´une évolution spirituelle.



Nous devenons donc serviable, généreux, nous ne jugeons plus, nous vivons dans l´Harmonie et dans l´idée que tout est IMPERMANENT, que rien ne perdure.



Mais comme ceci est difficile à suivre et à concilier avec des enfants , une famille, un travail, et des heures de méditation devant un petit autel de fortune dans un coin de la chambre.



Il faut je crois pour intégrer entierement cette philosophie, s´y donner corps et âme et aller dans le pays faire de nombreuses retraites avec des lamas.



Mais je reconnais que cette philosophie peut apporter beaucoup .



Aujourd´hui je pense que celui qui peut nous aider, il est en nous, et c´est à nous de faire l´effort d´aller le chercher.
" Vise toujours la lune, même si tu la rates, tu atterriras toujours parmi les étoiles."

Confucius

Avatar du membre
lucane
Vieux crouton
Vieux crouton
Messages : 5017
Enregistré le : mardi 18 mars 2008 14:27

Message par lucane » samedi 20 septembre 2008 15:16

:roll: Merci de ton témoignage Castel ! la pratique du bouddhisme est difficilemen,t conciliable avec une vie normale ! c'est très vrai ! Je remets ici un livre qui montgre le rapprochement actuel de la science et de la spiritualité !



L'infini dans la paume de la main Matthieu Ricard - Trinh Xuan Thuan

< Pour voir cette image, vous devez être enregistré et connecté >




Dans la lignée des rencontres de plus en plus fréquentes entre science et spiritualité, ce livre est le dialogue entre Matthieu Ricard, chercheur en biologie devenu moine bouddhiste (voir Le Moine et le Philosophe), et l'astrophysicien Trinh Xuan Thuan, né à Hanoï en 1948, auteur de plusieurs ouvrages de vulgarisation scientifique, dont Le Chaos et l'Harmonie (1998).



S'étant développés tous deux dans un climat d'effervescence intellectuelle, c'est avec ardeur et ouverture qu'ils comparent leurs points de vue sur le temps, la matière, la conscience, les rapports entre le corps et l'esprit, la méditation et l'action, la science et l'éthique...

Le cheminement dans le livre est orienté par l'énoncé, au début des dix-neuf chapitres et dans la table des matières, par des questions qui sous-tendent la pensée.

Autres outils fort utiles au profane : un glossaire des mots scientifiques et un autre des termes bouddhistes.

L'ensemble répond à une double intention : montrer comment le bouddhisme peut "offrir un cadre de pensée et d'action cohérent pour notre temps", et "situer la place de la science dans une conception plus vaste de la vie".

Ce livre est le résultat de la rencontre entre 2 véritables personnalités: un (ex) scientifique occidental, devenu moine bouddhiste, possédant une envergure intellectuelle hors du commun et un astrophysicien réputé pour son humanisme et sa capacité à rendre abordable les découvertes fondamentales de la science.

Ce qui m'a extrêmement plu dans ce livre, c'est d'avoir un point de vue bouddhiste expliqué de manière accessible à notre culture, en réponse aux grandes questions situées aux frontières de notre science technicienne.

Avatar du membre
chef_joseph
Vieux crouton
Vieux crouton
Messages : 8638
Enregistré le : dimanche 20 mai 2007 15:27

lecture

Message par chef_joseph » samedi 20 septembre 2008 17:46

Castelmarchoise a écrit : Aujourd´hui je pense que celui qui peut nous aider, il est en nous, et c´est à nous de faire l´effort d´aller le chercher.


:D Même moi en tant que Sage à ma façon je te l'aurais dit !!! et sans avoir contacté le Bouddhisme !! Suffit de prendre un instant et de se retourner sur soi !! :mdr: :D
" A bove ante, ab asino retro, a stulto undique caveto ! "

Avatar du membre
Castelmarchoise
Blé en herbe
Blé en herbe
Messages : 217
Enregistré le : samedi 14 juin 2008 14:17

lecture

Message par Castelmarchoise » samedi 20 septembre 2008 19:23

Rassurez vous, ce sera mon dernier commentaire sur le bouddhisme.







Les Bouddhistes peuvent-ils dépasser les mystères du cerveau ?





[/code]Des recherches récentes ont montré que les bouddhistes qui pratiquent la

méditation ont la capacité d'influencer leur cerveau afin de ressentir une

joie réelle et de maîtriser leurs instincts agressifs.



Selon Owen Flanagan, professeur de Philosophie à l'Université de Duke

(Caroline du Nord), les bouddhistes ont la capacité de stimuler leur lobe

préfrontal gauche (une zone située juste derrière le front), ce qui

expliquerait le déclenchement d'émotions positives et d'un sentiment de

bien-être.



Dans un article paru aujourd'hui dans le NewScientist, le Professeur

Flanagan évoque notamment les découvertes préliminaires d'une étude réalisée

par Richard Davidson, de l'Université du Wisconsin, au cours de laquelle les

régions actives du cerveau d'un bouddhiste ont été analysées par scanner.



Le Professeur Flanagan estime que ces découvertes sont « passionnantes », le

lobe préfrontal gauche des bouddhistes pratiquants semblant « s'illuminer »

de façon systématique et non plus pendant les seuls efforts de méditation.



« Il s'agit d'une donnée importante, l'activité récurrente dans cette partie

du cerveau étant liée à la manifestation d'émotions positives et à la bonne

humeur », écrit-il. « Le premier religieux étudié par Davidson a d'autre

part fait montre d'une activité préfrontale gauche plus importante que chez

tous les patients dont il ait jamais eu la charge ».



« Les bouddhistes ne sont pas nés heureux : il serait absurde d'imaginer que

les moines tibétains sont venus au Monde avec un 'gène du bonheur'.

L'hypothèse la plus raisonnable serait que certains éléments inconnus,

présents dans la pratique rigoureuse du bouddhisme, sont une clé du bonheur

que nous recherchons tous », poursuit-il.



Une autre étude menée sur des bouddhistes par les scientifiques de

l'Université de Californie a conclu que la méditation pouvait permettre de

maîtriser « l'amygdala » (sic), la partie du cerveau qui contrôle les

réactions de peur et de colère.



Le Pr. Flanagan conclut que « les antidépresseurs sont actuellement la

méthode la plus suivie pour soulager les émotions négatives, mais [qu']

aucun d'entre eux ne rend les gens véritablement heureux. En revanche, la

méditation bouddhiste et la réflexion sur soi, qui sont apparues plus de

2500 ans avant le Prozac, peuvent faire tendre vers le bonheur absolu ».
" Vise toujours la lune, même si tu la rates, tu atterriras toujours parmi les étoiles."

Confucius

Avatar du membre
lucane
Vieux crouton
Vieux crouton
Messages : 5017
Enregistré le : mardi 18 mars 2008 14:27

Message par lucane » samedi 20 septembre 2008 20:39

Les principes du Bouddhisme sur la nature du monde.



Dans la conception bouddhiste, l'univers est une illusion constituée de vide (à ne pas confondre avec le " rien ", le non-être nihiliste).

Chez les Bouddhistes, le vide désigne plutôt les potentialités de toute chose, ses virtualités. " En termes de vérités relatives, le Bouddhisme parle donc de "particules d'espace" qui ne représentent pas des objets mais un potentiel de manifestation.

On parle ensuite de l'expression de ce "vide plein" sous la forme de cinq "souffles" qui se manifestent peu à peu en 5 éléments :air, eau, terre, feu et espace.

Leur combinaison engendre une "soupe", un océan dont le barattage, sous l'effet de l'énergie initiale, produit les corps célestes, les continents, les montagnes, et finalement les êtres vivants.



Voilà comment se forme un univers parmi l'infinité de ceux qui existent" nous affirme le biologiste et moine bouddhiste Mathieu Ricard ("L'infini dans la paume de la main, du Big Bang à l'Eveil"), Mathieu Ricard et Trinh Xuan Thuan. Quant à l'astrophysicien vietnamien Trinh Xuan Thuan, il précise : " la physique affirme que ce potentiel de manifestation est fourni par l'énergie du vide ". Et Ricard de poursuivre : "il s'agit d'une concrétisation apparente de cette énergie" .



En d'autres termes, la matière est avant tout de l'énergie qui se manifeste dans le "vide" en "choisissant" un potentiel plutôt qu'un autre, en se manifestant sous une forme plutôt qu'une autre.

Ces propos illustrent à merveille l'impression que l'on peut avoir sur le côté virtuel de la réalité : de l'énergie qui se manifeste en 3 D apparentes (plus la dimension temporelle) dans notre univers de matière.

Avatar du membre
ANANKE
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Messages : 1585
Enregistré le : mardi 29 avril 2008 20:14

Où l'on évoque le destin...

Message par ANANKE » dimanche 21 septembre 2008 7:25

Ricard, il avait un nom prédestiné celui-là ! :mdr: :mdr: :mdr:

Répondre